La réforme du baccalauréat 2021

Le nouveau bac général verra le jour en 2021. Les premiers élèves concernés sont donc ceux qui sont entrés en classe de seconde en septembre 2018. 

Le changement dans la continuité :
ce qui change et ce qui reste

Comme auparavant, les élèves auront une épreuve anticipée de français (écrite et orale) en classe de première. 

En revanche, il n’y aura plus que 4 épreuves en terminale (contre 12 à 16 auparavant). Il y aura une épreuve de philosophie, deux épreuves portant sur des enseignements de spécialité et un grand oral d’une vingtaine de minutes. Pour cet oral, il s’agira de présenter un projet entamé en première en lien avec l’une des matières principales choisies par le lycéen. 

La note du baccalauréat dépendra donc de deux formes d’évaluations : des épreuves communes réalisées en contrôle continu, en Première et en Terminale, et des épreuves écrites qui ont lieu en fin d’années : une épreuve de français en Première d’abord, puis les épreuves de philosophie, celles spécifiques aux spécialités choisies par l’élève et le grand oral en Terminale.

Les épreuves de terminale comptent pour 60% de la note finale de l’examen. Les 40% restants proviendront du contrôle continu : 30% lors d’épreuves communes au sein des établissements organisées en première et terminale, et 10% des notes figurant sur les bulletins scolaires de ces deux années. L’oral de rattratapage est maintenu.  

La réforme se base sur les recommandations du directeur de Sciens Po Lille Pierre Mathiot, qui a rédigé un rapport constatant que le bac est devenu un examen trop lourd et trop cher à organiser, trop lourd également pour les candidats incités au bachotage. Le rapport de Pierre Mathiot pointe aussi un diplôme vide de sens, car la majorité des lycéens ne choisit pas sa filière en fonction de son orientation post-bac : le bac S était devenu la série la plus généraliste. Enfin, le rapport déplore « le poids de l’échec en première année de licence » à l’université, lié à la forme actuelle du bac et aux choix d’orientation. 

C’est pourquoi la réforme du baccalauréat met fin aux séries de la voie générale (voies « S » – scientifique, « ES » – économique et sociale, et « L » – littéraire), remplacées par un nouveau tronc commun de spécialités pour les classes de première et de terminale. 

Déroulé du baccalauréat :
épreuves, exigences et objectifs

La nouvelle formule du baccalauréat a pour but, du moins en histoire, d’évaluer les connaissances de l’élève mais aussi sa capacité à mettre en oeuvre un raisonnement et à respecter une méthode rigoureuse pour exposer des arguments ou commenter des documents. 

Le contrôle continu a l’avantage d’évaluer l’investissement de l’élève et les efforts fournis tout au long de l’année (avec l’idée qu’il est possible de progresser!). 

Les élèves des voies générale et technologique suivront désormais 7 enseignements communs (EC)

  • du français en première, puis de la philosophie en terminale; 
  • de l’histoire-géographie ; 
  • un enseignement scientifique; 
  • un enseignement moral et civique; 
  • deux langues vivantes; 
  • de l’éducation physique et sportive. 

En parallèle, la réforme instaure un nouveau tronc commun de spécialités pour les classes de première et de terminale: les élèves choisiront 3 matières parmi 12 spécialités en classe de première, ramenées à deux en terminale. Ces spécialités remplacent les séries de la voie générale (voies « S » – scientifique, « ES » – économique et sociale, et « L » – littéraire). Cela représente 3 fois 4 heures par semaine pour l’emploi du temps de première et 2 fois 6 heures par semaine en terminale. 

Les élèves ont le choix parmi 12 spécialités proposées par le ministère et dont tous ne seront pas nécessairement dispensés dans chaque établissement (il convient donc d’étudier les options proposées dans chaque lycée): 

  • arts (arts du cirque, arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, musique, théâtre); 
  • biologie-écologie; 
  • histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques; 
  • humanités littérature et philosophie ; 
  • langues, littératures et cultures étrangères et régionales (allemand, anglais, anglais et monde contemporain, espagnol, italien) ; 
  • littérature et langues et culture de l’Antiquité (LCA) ; 
  • mathématiques ; 
  • numérique et sciences informatiques ; 
  • physique-chimie ; 
  • sciences de la vie et de la Terre ; 
  • sciences de l’ingénieur ; 
  • sciences économiques et sociales. 

Pour le baccalauréat technologique, les séries actuelles sont conservées.

  • série S2TMD (Sciences et Techniques tu Théâtre, de la Musique et de la Danse);
  • série STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion);
  • série ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social);
  • série STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable);
  • Série STL (Sciences et Technologies de Laboratoire).

Les options qui peuvent être choisies par les élèves des voies technologiques diffèrent en fonction de chaque série. Il convient donc de réfléchir à son orientation dès la classe de Seconde !  

Il y a deux ressources que vous pouvez utiliser pour cerner les exigences du baccalauréat ; ce sont des sujets types qui vous permettent de voir ce qui est attendu lors des épreuves et les compétences à maîtriser au lycée.

  • Les « sujets zéro », qui donnent des exemples de ce qui pourra être attendu en épreuve anticipée de français et lors des évaluations communes (types de questions, exercices, documents). Cependant, ils ne présagent pas de la forme finale du sujet d’examen : ils permettent de travailler certaines des compétences qui sont attendus d’un bachelier. 
  • Les « spécimens », qui sont des sujets complets qui pourraient être proposés lors des épreuves (et qui du coup, ne seront pas utilisés pour les évaluations du baccalauréat, bien entendu). Les spécimens vous permettent d’essayer de répondre à toutes exigences du diplôme du bac : ils peuvent être utilisés comme des tests pour voir si vous êtes à la hauteur (le principe est le même qu’avec le corrigé d’une épreuve blanche, qui permet de faire un point sur les attendus de l’examen). 

Sources :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s